La consommation d’énergie des désherbeurs thermiques

Depuis la loi Labbé de 2014 qui encadre l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire français, le désherbage thermique est devenu une alternative de choix au désherbage chimique. Mais qu’en est-il de la consommation des appareils de désherbage thermique ? Est-ce une alternative écologique au désherbage chimique ?

 

Les différents types de désherbeurs thermiques

 

La dénomination de « désherbage thermique » enveloppe différents types d’appareils fonctionnant avec des énergies différentes mais ayant pour point commun de tuer les mauvaises herbes par un choc thermique. Ces solutions permettent l’éclatement des cellules végétales puis le dessèchement de la plante.

Le choc thermique peut se faire via de l’eau chaude, de la mousse, de la vapeur, de l’air chaud, de l’infrarouge ou encore par une flamme. Nos produits Ripagreen utilisent l’air chaud pulsé pour produire le choc thermique nécessaire au dessèchement des mauvaises herbes.

Quant aux énergies utilisées pour ces appareils de désherbage thermique, elles sont, là-aussi, variées. Certains appareils fonctionnent grâce à un moteur et utilisent donc de l’essence ou du gazole, certains sont électriques et d’autres utilisent le gaz, comme le propane. C’est le cas pour nos produits Ripagreen.

 

Consommation d’énergie et impact environnemental

 

L’impact environnemental des désherbeurs thermiques varient suivant l’énergie utilisée. Les appareils de désherbage thermique à eau chaude ou vapeur par exemple, consomment de l’eau et ont besoin d’un moteur qui peut être thermique ou électrique. La consommation d’eau de ces appareils peut aller jusqu’à 1500L/h pour les modèles à gros réservoir, auquel il faut ajouter l’essence ou l’électricité pour le moteur.

Concernant les modèles à air chaud, infrarouge ou ceux de type « brûleur », ils ont le gaz ou l’électricité comme seule énergie indispensable à leur fonctionnement. L’impact environnemental est donc moins grand que sur les modèles utilisant de l’eau (en grande quantité) couplé à une source d’énergie (essence, gazole, électricité).

 

Consommation de gaz des produits Ripagreen

 

Les produits RIPAGREEN fonctionnent au propane et ne nécessitent pas d’autre source d’énergie. Ce qu’il faut savoir, c’est que, grâce à nos innovations et à notre système venturi, l’air chaud est créé à partir de 94% d’air ambiant et seulement 6% de propane. La consommation de gaz est donc faible, elle varie de 3.06 à 4.1kg/h suivant la pression d’utilisation, qui elle-même varie de 1,5 à 2,5 bars.

Vous êtes désormais informés des différents types de désherbage thermique ainsi que leur consommation d’énergie. Si le désherbage à air chaud Ripagreen vous intéresse, notre équipe est à votre disposition pour répondre à vos questions et vous conseiller si besoin. Pour ce faire, vous pouvez nous contacter par e-mail à l’adresse info@sefmat.com ou via le formulaire de contact.